Aphrodite

Aphrodite est à l'origine une déesse-mère asiatique. Le culte qui lui est voué à Paphos (Chypre) n'est pas grec au départ et, dans son mythe, l'épisode d'Adonis est une version de la légende syrienne de Tammouz. D'après Hésiode, elle est née de la semence immortelle d'Ouranos, dont les organes sexuels tranchés par Cronos sont tombés dans la mer (le terme grec aphros signifie «écume»); chez Homère, elle est la fille de Zeus et de Dioné. Portée par Zéphyr à Cythère puis à Chypre, elle est parée et couronnée d'or par les Heures, qui la transportent ensuite sur l'Olympe. Déesse de la beauté aux amours multiples (elle trompe son mari Héphaïstos, notamment avec Arès), elle personnifie la beauté radieuse et la séduction irrésistible. Elle joua aussi un rôle majeur dans la guerre de Troie, puisqu'elle promit à Pâris, qui la désigna comme la plus belle des trois déesses présentes, l'amour d'Hélène. Les légendes qui l'associent à l'amour romantique et, en particulier, à Eros (ici l'équivalent de Cupidon) sont tardives et obscurcissent sa nature primitive.